Je me souviens encore du temps de mon enfance où certains jours, je prétendais être écrivain et il y avait aussi des jours où je prétendais être acteur ou présentateur. Je suis sûr que vous serez tous d’accord avec moi pour dire que l’enfance est le meilleur moment car nous pourrions être tout ce que nous souhaitions. C’était l’époque où nous étions tous si naïfs et n’avions aucun souci du monde.

L’enfance m’a emporté dans la mémoire, où je me souviens encore des moments où, chaque fois que je sortais faire les magasins avec ma mère, je l’insistais toujours pour qu’elle m’achète des ustensiles de cuisine afin que, le soir, je puisse organiser mes propres copains. Tandis que si je parle des garçons autour de moi (généralement mes cousins ​​ou mes amis), ils ont toujours aimé représenter leur super-héros préféré simplement en récupérant leur serviette, en la nouant comme une cape et en prétendant sauver le monde.

Je ne savais pas que le rôle joué à cette époque jouerait un rôle aussi important pour m’aider à choisir mon avenir (rédacteur de contenu). Tous ces jeux imaginaires m’ont vraiment aidé à connaître mon intérêt, je peux le dire aussi bien que depuis l’enfance, j’ai été enclin à l’écriture, qu’il s’agisse de poésie ou d’essais.

Ainsi, faire semblant de jouer aide non seulement à façonner la personnalité d’un individu, mais également à développer d’autres compétences que je traiterai plus loin dans cet article.

Sans plus tarder, discutons-en un par un.

Compétences socio-émotionnelles

Alors que vous pensez que votre enfant est en train de batifoler et de prétendre être quelqu’un d’autre, c’est le moment où votre tout-petit expérimente réellement divers rôles socio-émotionnels de la vie. Lorsque des enfants jouent dans un groupe, par exemple, alors qu’une personne joue le rôle de médecin du groupe, les autres amis optent pour différents rôles de patient, d’infirmière et d’autres. C’est grâce à cette simulation de jeu coopératif que les enfants vont non seulement mûrir, mais aussi améliorer leur confiance en eux-mêmes, leur conscience de soi et leur maîtrise de soi. Il existe d’autres jeux comme le cricket, le basket-ball, etc., où les enfants apprennent qu’il est acceptable de perdre et d’être heureux si l’autre équipe gagne et qu’il est parfois acceptable de donner votre tour à quelqu’un. C’est en jouant à de tels jeux que les tout-petits apprennent à faire des compromis tout en interagissant socialement. En outre, à travers ces jeux,

Compétences en communication

Avez-vous déjà surpris votre petite fille en train de converser avec sa peluche ou de faire semblant de passer un coup de fil avec son amie? Si oui, alors vous les auriez probablement entendus vous imiter ou utiliser les phrases que vous devez entendre pour la première fois ou vous pensiez qu’ils ne savaient jamais. Parler au téléphone ou avec des amis nécessite tous des compétences pour créer des scénarios, mais aussi pour les raconter de la même manière que vous les avez entendues. Ce faisant, ils ont tendance à répéter la même chose encore et encore au cours de la narration, et chaque fois qu’ils se retrouvent à parler mal, ils se corrigent, ce qui les aide à renforcer leur grammaire et leur expression orale.

Le jeu imaginaire est celui qui permet à votre enfant de comprendre le langage en reproduisant une histoire. C’est ainsi qu’il apprend les mots, sa prononciation et comprend son sens.

Compétences cognitives

Le jeu imaginaire est le seul jeu dans lequel les enfants ont beaucoup d’occasions de sortir des sentiers battus et de développer leurs compétences cognitives. Chaque fois qu’ils planifient un jeu de rôle, cela demande beaucoup de sourire pour choisir et finaliser le rôle qu’ils prétendent jouer ce jour-là. Le jeu de rôle est le moment où les enfants recréent des scènes du passé qu’ils ont vues à la télévision ou qu’ils ont vécues dans le passé.

Permettez-moi de citer un exemple ici. Quand j’étais enfant, lorsque je me préparais pour le prétendu goûter chez moi, je décorais la table avec le set de cuisine en plastique avec tout mon enthousiasme. Puis, après cela, je prenais un beau duppatta dans la garde-robe de ma mère et me drapais comme un Saree. Sans le lui faire savoir, j’utiliserais son rouge à lèvres et imiterais ses actions, ses mots, son rire avec ses amis lors d’une partie de thé imaginaire. .

Développement général

En plus des avantages psychologiques, linguistiques et socio-émotionnels, le jeu simulé contribue également au développement physique des enfants. Lorsque des enfants jouent le rôle de médecin, d’ingénieur, de gymnaste, d’athlète, de danseur, d’officier poursuivant les voleurs ou imitant s’asseoir à cheval et galoper à travers les champs, toutes ces activités impliquent une activité physique, coordination des yeux et autres compétences. Tout en faisant tout cela, les enfants peuvent tomber, se gratter un peu, mais ne vous inquiétez pas, cela les rendra plus forts et leur donner une idée de ce qu’il faut faire et à ne pas faire. En outre, tous ces sports ne seront pas seulement appréciés par les enfants, mais ils contribueront également au développement général sans même s’en rendre compte.

Dernier mot

Faire semblant est le seul jeu qui garde le petit curieux et lui donne le courage de devenir quelqu’un qu’il a jamais vu ou prétendu être. Le jeu imaginaire contribue à stimuler l’imagination des plus petits et leur permet de faire ressortir leurs désirs et leurs fantasmes les plus profonds. Par conséquent, aider dans le développement des enfants à différents niveaux, qu’il soit imaginatif, social-émotionnel, cognitif ou nous pouvons dire dans le développement global des plus petits.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *